Rachmaninoff - Piano Duets | Louis Lortie, Hélène Mercier (2015) [FLAC]

Téléchargement & Détails

Téléchargement Anonyme

Nous vous recommandons fortement l'utilisation d'un VPN pour télécharger vos torrents en toute sécurité & anonymat :

Accéder au VPN
Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Flac (16 bit) Cd Album Classique
Seeders 1 Leechers 0 Complétés 0
Informations Voir les informations
Fichiers 18 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler


Rachmaninoff - Piano Duets | Louis Lortie, Hélène Mercier


2015

180810112838653040.jpg


180810113025338856.jpg
180810112934129412.jpg


--------------------------------------------------------

171019122420785373.gif

180810113256524636.jpg

Label : Chandos Records
Parution : 13 novembre 2015
Codec : Free Lossless Audio Codec (FLAC)
Channels : Stereo / 44100 HZ / 16 Bit
Bitrate : 441 kbps
Duration : 01:18:33
Inclus : Covers, Booklet, log, nfo

161207023836996301.jpg 170815021051437205.gif

mini_180810113405653870.png

--------------------------------------------------------

180810113712947262.jpg

--------------------------------------------------------

Commentaires

Derniers commentaires

  • uploader

     Allegretto

    15.80To - 24.90Go

    Ajouté par Allegretto il y a 41 minutes

    Il s’agit d’un excellent programme de Rachmaninoff, qui nous transporte de la grande romance de la Suite n ° 1 relativement récente au dernier opus numéroté du compositeur, les Danses symphoniques. La suite n ° 1est un très bon travail, et ce duo joue magnifiquement dans ce troisième mouvement soupirant Les larmes . La finale spectaculaire, Pâques résonne de manière spectaculaire, le ton puissant des pianos bien assortis offrant une expérience d'écoute remarquable.

    La première suite pourrait être comparée à Martha Argerich et Lilya Zilberstein en direct à Lugano en 2008 dans l’un de ces ensembles de boîtes EMI / Warner (voir la critique ). Il y a un peu de gémissements ici et là dans le bon canal, mais c'est une performance remarquable et plus passionnée et intense que Lortie / Mercier. Les dernières Pâques vous feront craquer. leSecond Suite fait partie de ces œuvres que Martha Argerich et Nelson Freire ont réalisées en 1983 sur le label Philips, qui fait désormais partie du coffret «the collection 4» de Decca 478 2746. Cet enregistrement a un son plus net que le disque Chandos. Argerich et Freire sont très difficiles à battre dans ce domaine, avec un dynamisme explosif et une synergie expressive qui libère la musique dans quelque chose qui a déjà sauté de la page dans des domaines qui dépassent l’écoute. Vous pouvez bien sûr préférer quelque chose d'un peu moins sauvage, auquel cas Lortie / Mercier propose une boîte de chocolats plus savoureuse.

    Il en va de même pour les danses symphoniques , dont deux versions peuvent être trouvées sur le Deutsche Grammophon d'Argerich «the collection 3» (voir la critique), dont l'enregistrement en direct de Salzburg est un must (voir la critique sur disque unique ). Cet enregistrement est beaucoup plus proche et personnel avec des masses de gamme dynamique et une performance qui semble presque conflictuelle dans sa force de vie par rapport au disque Chandos en main.

    C'est un programme très attrayant et Louis Lortie et Hélène Mercier offrent de très belles performances. Ma première impression en mettant sur le disque pour une première impression était, "qu'est - ce queils ont fait au son de piano », mais vous pouvez vous habituer à l'effet richement tapissé après un certain temps. Je suis désolé d'avoir fait circuler Argerich pour des comparaisons sur chaque pièce, mais ses enregistrements sont une référence exemplaire en ce qui concerne ce répertoire. Si vos oreilles n'ont pas été préchargées de cette manière, alors vous devriez trouver que l'enregistrement de Chandos est une source d'inspiration. Si vous êtes prêt à chasser et préférez l'orthographe «Rachmaninov», les versions d'Argerich méritent d'être recherchées.(source)
  • uploader

     Allegretto

    15.80To - 24.90Go

    Ajouté par Allegretto il y a 45 minutes

    La pianiste canadienne Hélène Mercier apparaît dans ces pages depuis plus de 20 ans, toujours en partenariat avec un autre musicien (notamment Cyprien Katsaris et Louis Lortie) et suscitant toujours des critiques enthousiastes. Vous pouvez voir pourquoi. Elle a la capacité de se caméléon de se mélanger, d’espacer ou de flotter au fur et à mesure des besoins. Lortie et elle jouent ensemble depuis leur adolescence à Montrea. Auparavant, ils avaient enregistré des œuvres pour deux pianos et quatre mains pour Chandos de Mozart, Beethoven, Schubert, Poulenc et Ravel, de sorte que les trois œuvres majeures pour le support de Rachmaninov étaient des choix évidents.

    Le choix des instruments de Lortie et de Mercier n'était peut-être pas si évident: deux Faziolis identiques (et très animés) qui, comme enregistré à Potton Hall, permettent d'entendre le fonctionnement de ces partitions occupées dans les détails nets et colorés. Les triplets et semi-croches non-stop de 'Barcarolle' dans la Suite n ° 1 sont quelque peu implacables et certains souhaitent un ton plus doux parfois (j'avoue que j'ai trouvé la fin de Pâques un peu trop cloche), mais Pour la verve rythmique et la précision d'ensemble, c'est un jeu de Rachmaninov difficile à résister. La dernière section (agitato) de «La nuit ... l’amour» (Op 5) et la Valse de l’Op 17 en particulier sont extraordinaires. Cependant, Argerich et Freire (Philips / Decca, 10/83, 2/84) leur montrent une paire de talons propres lors de la finale de la Tarantelle - 5'17 "contre 6,56" pour Mercier. meilleures versions rivales (Ashkenazy et Previn, Donohoe et Roscoe).

    Les Faziolis sonores prennent tout leur sens dans les danses symphoniques, tandis que les redoutables duos canadiens sont particulièrement à l'aise dans les sections de valse du deuxième mouvement dans lesquelles Rachmaninov, au milieu de toutes les citations, semble se tourner vers Arensky et le monde de sa jeunesse. Incidemment, il s’agit du premier enregistrement dont je me souviens, dans lequel les vérificateurs de pages pour les sessions d’enregistrement reçoivent des namechecks dans le livret.(source)
  • uploader

     Allegretto

    15.80To - 24.90Go

    Ajouté par Allegretto il y a 47 minutes

    « [...] Le duo formé par Hélène Mercier et Louis Lortie traduit parfaitement cette douceur désolée (la cruauté et le sarcasme étant des expressions totalement étrangères à l'univers de Rachmaninov). L'équilibre naturel dans une pulsation déterminée, joyeusement physique et jamais brutale (grâce aux deux fazioli F278), exalte cette luminosité cuivrée : quels Pâques luxuriants et orthodoxes de la Fantaisie ! Un disque rafraîchissant. » (Classica, février 2016 / Luc Nevers)
  • uploader

     Allegretto

    15.80To - 24.90Go

    Ajouté par Allegretto il y a 48 minutes

    Hélène Mercier, dite Hélène Mercier-Arnault, née en 1959 à Montréal (Québec - Canada), est une pianiste concertiste, vivant à Paris.(page Wiki)

    Louis Lortie, né à Montréal le 27 avril 1959, est un pianiste québécois.(WebSite)